Née en 1988 à Hong Kong

Vit et travaille à Paris et à Hong Kong

est diplômé de l’Academy of Visual Arts, Hong Kong Baptist University en 2011. Le travail d’Oscar Chan Yik Long se développe aussi bien dans des installations de dessins imprimés sur tissu, de muraux exécutés à l’encre de chine, de peintures…. Il propose une vision graphique autour de représentations, où le grotesque grouillant sur des surfaces riches en micro histoires, là même où le détail se défait dans une prolifération dévorante d’une vision cauchemardesque flirtant avec de précieuses enluminures venimeuses. Ses dernières exposition personnelles sont In The Mouth of Madness (Gallery EXIT, Paris Internationale, Paris, 2019), Soliquid (Things That Can Happen, Hong Kong, 2017), The Devil, Probably (Observation Society, Guangzhou, 2015) ; il a aussi participé à Contagious Cities: Far Away, Too Close (Tai Kwun Contemporary, Hong Kong, 2019), Divided We Stand (Busan Biennale, Busan, 2018), A Tree Fell in the Forest and No One’s There (Power Station of Art, Shanghai, 2018), Crush (Para Site, Hong Kong, 2018), Mountain Sites: View of Laoshan (Sifang Art Museum, Nanjing, 2016), et A Journal of the Plague Year (Kadist Art Foundation and The Lab, San Francisco, 2015).